Qu’est ce qu’un Consul Honoraire ?

boudjemaa_rouibah

Comme la France, de nombreux pays installent des agences consulaires dans les pays étrangers. Elles sont généralement créées dans le but de rapprocher les services fournis par les ambassades et les consulats des Français résidant à l’étranger. Une fois leurs créations autorisées, elles sont dirigées par des consuls honoraires. Que retenir de la personne du consul honoraire ?

Consul honoraire : qui est-ce ?

Un consul honoraire est un agent qui sert de relais entre les citoyens résidant dans le pays d’accueil et leur consulat. Nommé pour diriger pour une agence consulaire sur une période de 5 ans renouvelables, il n’est pas un fonctionnaire de l’État, mais un particulier travaillant de façon bénévole. Indispensables dans les régions qui comptent beaucoup de ressortissants du pays en question et qui sont éloignées d’un consulat, les consuls honoraires sont des représentants locaux des consulats. Ils offrent aussi un appui à l’action économique, sociale, culturelle et diplomatique de l’institution dont ils dépendent.

Les consuls honoraires peuvent être des ressortissants du pays, des citoyens ressortissants de terre d’accueil ou d’une autre nationalité. Bien que leur travail soit à titre bénévole, les dispositions légales les autorisent à garder pour frais de bureau certaines recettes de l’agence consulaire. Par ailleurs, il faut souligner que la création de ces agences et donc l’installation des consuls honoraires est proposée par l’ambassadeur puis validée par le pays d’accueil. Toutefois, dans certains pays comme l’Algérie, la Chine ou le Vietnam, la loi en vigueur interdit la mise sur pied de ces agences.

Quel est le rôle d’un consul honoraire ?

Le tout premier rôle d’un consul honoraire est de veiller à la protection de ses concitoyens, que ceux-ci soient simplement de passage ou résidant dans le pays étranger. Dans le même temps, il doit tout mettre en œuvre pour préserver leurs intérêts. Ainsi, en cas de difficultés, ils peuvent s’adresser à ce représentant du consul général. Aussi, il prête une oreille attentive à ses concitoyens et règle les situations qui sont dans son champ d’intervention. Étant plus proche des administrés, il peut être amené à relayer des informations de types administratifs données par le chef de son poste consulaire.

En outre, dans le cadre de la mise en œuvre de différents projets par le consulat ou l’ambassade, ses compétences peuvent être mises à profit nous confie Boudjemaa Rouibah. En effet, c’est un maillon de la diplomatie qui a une connaissance claire et précise des acteurs locaux qui animent la vie politique, économique et culturelle de la localité. Par ailleurs, sur le plan administratif, bien que son intervention soit assez limitée, il a quelques missions.

En France par exemple, seul un consul honoraire de nationalité française peut établir une procuration de vote ou délivrer un laissez-passer. En dehors de cela, un arrêté du ministère des Affaires étrangères peut lui attribuer plusieurs autres missions administratives. Il peut donc être amené à délivrer :

  • les certificats de vie ;
  • les certificats de résidence ;
  • les certifications de copies conformes ;
  • les remises de passeports.

Cependant, il faut noter que ces tâches ne sont pas directement liées à la fonction. Le consul honoraire est amené à les accomplir dans un cadre bien défini.

Related Post