Le livret A, définition, fonctionnement et avantages !

Accessible dans tous les réseaux bancaires, le livret A est le produit d’épargne le plus utilisé en France. Qu’est-ce que le livret A ? Comment fonctionne-t-il ? Quels en sont les avantages ?

Définition du livret A

Créé le 22 mai 1818, le livret A est un compte d’épargne. Réglementé par le droit français et défiscalisé, c’est le produit d’épargne bancaire le plus ancien et surtout le plus populaire, rappelle le Directeur Général de la caisse régionale Crédit Agricole Alpes Provence, Thierry Pomaret. À ce jour, il compte plus de 56 millions d’utilisateurs.

Anciennement appelé livret de caisse d’épargne ou livret série A, il n’était distribué que par certaines institutions clé, comme le Crédit Agricole. Depuis le 1er janvier 2009, il fut dématérialisé. Toutes les banques furent alors autorisées à le distribuer. Ainsi, en vous rendant à la caisse régionale près de chez vous, vous pourrez obtenir votre livret. Par exemple, à Aix-en-Provence, Crédit agricole Alpes Provence vous accueille.

Qui peut disposer d’un livret A ?

Toute personne, mineure ou majeure, vivant sur le territoire français, peut disposer d’un livret de cet acabit. Pour le mineur, le compte sera rattaché à celui de ses parents ou de son tuteur légal.
À l’ouverture du compte, la caisse régionale est chargée de vérifier si vous en possédez déjà un. En effet, il n’est possible d’obtenir qu’un seul livret de ce type.

Son obtention est sanctionnée par la signature d’un contrat écrit entre vous et la banque. Ce contrat a pour but de fixer les termes d’utilisation du compte et le fonctionnement des opérations y afférentes (retraits, versements, virements).

Bon à savoir : Chez Crédit agricole Alpes-Provence, le seuil d’ouverture du livret A est fixé à 10 €.

Fonctionnement du livret A

Le livret A est à l’image de tout produit d’épargne ordinaire. Il ne donne droit ni à un chéquier, ni à une carte de paiement. Il arrive néanmoins que certaines banques remettent à leurs clients une carte de retrait. Toutefois, elle ne peut être utilisée que dans les réseaux distributeur de celles-ci.
Toutes les opérations d’ouvertures, de retraits ou de dépôts, effectuées sur le livret A sont gratuites. Quant au montant maximum de dépôt, il est fixé à 22 950 €.

Les fonds qui y sont disponibles peuvent être retirés à tout moment, sauf pour le mineur de moins de 16 ans, dont le cas nécessite une autorisation du représentant légal.

Comment est-il rémunéré ?

Le livret A est rémunéré au taux annuel de 0,75 %. Les intérêts sont exonérés d’impôts et de cotisations sociales sur le revenu. Tout comme pour les autres livrets d’épargne, les intérêts sont calculés par quinzaine. Les calculs s’effectuent le 1er et le 16 de chaque mois.
Tous les 31 décembre, les intérêts cumulés au cours de l’année, sont ajoutés au capital. Cet ajout peut faire excéder la somme du livret au-delà du plafond imposé. Dans le cas échéant, aucun nouveau versement ne peut être effectué, à condition que le solde ne redescende pas en dessous du plafond.

Comment le clôturer  ?

Relatif à une disposition du 1er janvier 2012, il n’est plus possible de transférer un livret A d’une institution bancaire à une autre. Par contre, il est offert la possibilité de le fermer en vue d’en ouvrir un autre. Ainsi, pour clôturer un livret A, il suffit de vous rendre à votre banque ou de lui adresser un courriel.

Avantages du livret

Disponible dans toutes les institutions bancaires et accessible à tous, il est un produit d’épargne sûr. Plébiscité pour sa souplesse et sa simplicité d’utilisation, il est 100 % fiable et sécurisé. Pratique et exonéré d’impôts, c’est l’idéal lorsque vous souhaitez vous construire un capital garanti.

Étiquettes :

1 commentaire pour “Le livret A, définition, fonctionnement et avantages !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *