Quel impact du COVID-19 sur la mobilité urbaine ?

Noa Khamallah-impact covid-19

Le 11 mars 2020, le COVID-19 a été déclaré comme une pandémie mondiale par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dès le 26 mars, environ 2,6 milliards de personnes (dont 1,3 milliards rien qu’en Inde) se sont vues imposées des mesures de confinement. L’objectif était de contenir au maximum la propagation du virus. Face à cette situation sanitaire inédite, de nombreux pays ont fermé leurs frontières et imposé des couvre-feux. Dès lors, la demande de transport, aussi bien dans le secteur public que la mobilité partagée s’est effondrée, analyse Noa K. Dans le contexte de la propagation du virus, quelles sont les principales tendances en matière de mobilité durable ?

L’épidémie du COVID-19 et les transports publics

Actuellement, les bus, les trains constituent d’excellents moyens de propagation des infections. C’est pourquoi, dans de nombreuses villes asiatiques, telles que Wuhan ou Huanggang ou Delhi, les transports publics avaient été suspendus. En revanche, cette mesure n’était pas appliquée par toutes les villes touchées par l’épidémie. Pour contrer la propagation du virus, les villes ont mis en place des actions de protection du personnel, des passagers des transports permettant de minimiser les risques.

Comment protéger le personnel, les infrastructures des compagnies de transport ?

du covid-19 sur la mobilité avec Noa Khamallah

Pour la levée du confinement, de nombreux pays ont pris des mesures pour protéger les employés qui sont les actifs les plus importants dans les transports publics. Ainsi, les sociétés de transport public doivent respecter les mesures suivantes afin de protéger leur personnel, leurs infrastructures et leur fonctionnement :

  • informer et sensibiliser le personnel aux risques d’infection et aux mesures à prendre pour minimiser ces risques;
  • former le personnel sur la manière de désinfecter correctement les installations et les surfaces ou de communiquer avec les passagers ;
  • mettre à disposition des équipements de protection et de désinfection
  • fermer la porte d’entrée de devant dans les bus;
  • séparer les conducteurs/vendeurs de billets et des passagers par du plexiglas.

En fin, sachez qu’il ne s’agit qu’une petite liste des recommandations de protection du personnel, des passagers des compagnies de transport.

Quelles sont les recommandations pour la protection des passagers ?

nOA Khamallah, comment protéger les employés

La protection des passagers est non seulement une mesure de bien-être nécessaire, mais aussi une mesure importante. Les mesures doivent donc être efficaces, suffisamment accessibles et compréhensibles en termes de communication.

  • Mettre à disposition des affiches.
  • Former les passagers sur les risques de contamination en toute transparence.
  • Informer sur les ajustements des horaires et des programmes de transport public

Les conséquences du COVID-19 sur la mobilité partagée

Comme décrit précédemment, l’épidémie et la propagation mondiale de COVID-19 ont un impact significatif sur la mobilité des personnes. Et de nombreux prestataires de services de mobilité partagée dans le monde ont dû suspendre leurs services, licencier du personnel. Aussi, elles ont pris diverses mesures afin de protéger les conducteurs, les passagers et leurs entreprises.