Que soigne un chirurgien orthopédiste ?

Thomas Le Carrou à Dinan explique que soigne un chirurgien orthopédiste

L’orthopédie est une spécialité médicale orientée vers la chirurgie. Elle permet de diagnostiquer et de prendre en charge les pathologies liées au système musculo-squelettique humain. Une personne occupe une place centrale dans la discipline : il s’agit du chirurgien orthopédiste. Le médecinà Dinan, Thomas Le Carrou nous en parle.

Qu’est-ce qu’un chirurgien orthopédiste ?

Le chirurgien orthopédiste est un spécialiste de la santé dont le domaine d’intervention couvre tout ce qui se rapporte à la chirurgie de l’appareil locomoteur de l’homme. L’appareil locomoteur est l’ensemble formé chez l’homme par:

  • Les os,
  • Le cartilage,
  • Les articulations,
  • Les ligaments,
  • Les muscles.

Thomas Le Carrou souligne que le travail du chirurgien orthopédiste ne se limite pas uniquement à la réparation de l’appareil locomoteur.

Il peut également, si le besoin se fait ressentir, procéder à titre préventif à des chirurgies de l’appareil locomoteur. Cependant, il ne faut pas confondre le chirurgien orthopédiste avec l’orthopédiste-orthésiste. Ce dernier est plutôt spécialisé dans la fabrication des prothèses et des orthèses. Il n’a aucun rôle médical contrairement au chirurgien orthopédiste.

Quelles sont les affections pour lesquelles peut intervenir un chirurgien orthopédiste ?

De façon générale, le médecin peut intervenir sur toute affection liée à la colonne vertébrale ou aux différents membres d’un être humain. Qu’il s’agisse d’un problème à la hanche, d’un souci au genou ou au pied, ce spécialiste est capable d’intervenir.

Lorsque le mal est localisé dans l’épaule, le coude ou la main, il est également possible de solliciter l’intervention du chirurgien orthopédiste. Son intervention dépend généralement du degré de gravité du problème.

Selon Thomas Le Carrou, médecin à Dinan, les affections pour lesquelles un chirurgien orthopédiste intervient généralement :

  • Les affections liées à un traumatisme. Il s’agit des entorses, des luxations ou des fractures pouvant être consécutives à un accident ou à une sollicitation trop brusque d’un des membres.
  • Les séquelles laissées sur le corps par des maladies infectieuses ou inflammatoires comme l’arthrite.
  • Les affections liées à des anomalies de croissance comme la scoliose ou la cyphose.
  • Les malformations congénitales.
  • Les tumeurs osseuses.
  • Les hernies discales.

Le champ d’intervention d’un chirurgien orthopédiste n’est pas statique et tend à s’adapter aux exigences sanitaires.

Comment se déroule l’intervention du chirurgien orthopédiste ?

L’intervention du chirurgien ne se limite pas seulement à la chirurgie des membres ou de la colonne vertébrale proprement dite. Le médecin Thomas Le Carrou explique que son travail commence bien avant que le patient ne monte sur la table opératoire. Il s’agit des diagnostics d’avant opération qui constituent la première partie de son intervention.

L’importance des diagnostics selon Thomas Le Carrou

Ces diagnostics ont pour but d’étudier la pathologie du patient afin de décider quel type de traitement appliquer pour le soulager de son mal. Ce n’est qu’après cette analyse que l’opération sera menée correctement par le chirurgien orthopédiste. L’opération chirurgicale fait d’ailleurs office de deuxième partie de l’intervention. Il peut s’agir pour le chirurgien de réparer un membre fracturé ou de remplacer une articulation défectueuse par une articulation artificielle.

L’opération peut également consister à corriger une malformation. C’est à la fin de l’opération que la troisième partie de l’intervention du chirurgien orthopédiste commence. Cette partie de l’intervention comprend tout ce qui entre dans le suivi après opération. Il doit s’assurer que l’opération a été un succès et s’assurer également que le patient suit correctement ses recommandations.