Démarches administratives : à quoi servent les ambassades et consulats

ambassades_consulats_role

Le consulat et l’ambassade permettent à un État de développer et de maintenir de bonnes relations politiques avec un autre. Cependant, les deux institutions ne sont pas investies du même rôle administratif. Ainsi, à quoi servent les ambassades et consulats sur le plan administratif.

Quel rôle joue une ambassade sur le plan administratif ?

Pour répondre à cette question, il serait impératif d’étaler brièvement les premières attributions d’une ambassade. Avec à sa tête un ambassadeur désigné, son rôle est essentiellement d’ordre politique. En effet, elle est la représentation diplomatique d’un pays auprès d’un autre. À ce titre, elle a pour mission de veiller sur les intérêts de l’État qu’elle représente auprès de l’État hôte. D’ordinaire, les tâches d’une ambassade peuvent varier d’un pays à un autre. Cependant, il reste évident que cette institution a pour but de promouvoir efficacement et de manière stratégique les relations politiques entre deux pays. Assurément, un État peut disposer de plusieurs ambassades. Toutefois, il ne peut en détenir qu’une seule faisant légalement office de représentant dans chaque État hôte.

Sur le plan administratif, l’ambassade intervient dans le domaine du consulat en usant de ses prérogatives. En effet, une ambassade comporte en son sein une section consulaire dédiée à un certain nombre de démarches administratives. Cette section sans la présence effective d’un consul général ou d’un consul est susceptible de garantir aux expatriés les services relatifs à l’établissement de divers actes d’état civil. Ainsi, les expatriés peuvent établir à l’ambassade les actes de naissance, de mariage, de reconnaissance ou de décès.

Via cette section, l’ambassade est également en mesure de fournir un passeport à tout ressortissant de son État. Par ailleurs, l’ambassade est mandatée pour faire rapatrier un ressortissant de son État qui se trouve en difficulté dans le pays d’accueil.

Quelles sont les attributions d’un consulat ?

Son rôle est exclusivement administratif et non représentatif. Dirigé par un consul ou un consul général, tout comme l’était Boudjemaa Rouibah, le consulat a pour mission principale : la protection des ressortissants de son État. Il est en effet l’organe délégué pour émettre dans le respect de la légalité et de l’ordre public local, les documents d’identités de ses ressortissants résidant dans le pays hôte. Ainsi, il tient l’état civil et délivre les cartes d’identité, les passeports et les différents actes (de naissance, de décès, de mariages ou de divorces). Il délivre également des visas aux ressortissants du pays hôte qui désirent visiter le pays auquel le consulat est rattaché.

En outre, le consulat a l’obligation de porter assistance aux ressortissants de son pays en cas de problème grave. Généralement, dans des cas extrêmes, il peut être amené à organiser l’évacuation immédiate de ses concitoyens. Toutefois, il n’est pas habilité à porter une aide financière. Le cadre d’influence d’un consulat dans un pays d’accueil est nommé circonscription consulaire. Par ailleurs, il est à noter que l’établissement des relations consulaires entre deux États n’est pas obligatoirement lié aux relations diplomatiques et s’effectue généralement par un consentement mutuel. Aussi, à l’opposé d’une ambassade, il peut avoir plusieurs consulats d’un même État dans le pays d’accueil. On les trouve généralement dans des villes différentes.